× Kinomap, Be on Track!

11. Cinétique VO² (Very Hard)

Please sign in or sign up for a free account to watch the full length video
hh:mm:ss % Resistance Cadence Type
Your browser does not support the canvas element.
 64 views
Add to favorites Favorites image

Likes image 1 Like
Comments image 0 Comments

 Home Trainer

 01:00:14

 12/01/2022

France - Français

Description

La cinétique de VO² (Very Hard / Décrassage et optimisation du moteur !)

#11 / Phase 5 du plan d'entraînement à PMA : L'assimilation

  • Difficulté *****
  • Attention, cette séance de Cinétique de VO² est de loin l’une des séances les plus difficiles, soyez frais et reposé ! Prévoir 2 jours minimum de Repos / Récupération avec éventuellement un petit Déblocage Type 30/30 la veille, sans oublier une boisson énergétique.

Le concept de cinétique de VO² est un levier important de la performance aérobie.

  • La VO² est la consommation d’oxygène par l’organisme. Plus l’effort est intense, plus la demande en O² augmente au niveau musculaire, et plus sa consommation doit s’élever jusqu’à atteindre la fameuse VO²Max. Elle témoigne de la capacité de l’organisme à prélever l’O² de l’air ambiant, à l’amener au niveau des muscles et à l’utiliser pour dégrader les substrats énergétiques. C’est la carburation du moteur.
  • Le terme de cinétique fait référence à la vitesse du déplacement de l’oxygène dans l’organisme. Plus cette vitesse est importante, plus l’offre d’oxygène peut satisfaire rapidement la demande sans contracter de dette. Il s’agit de la rapidité de l’ajustement de la fourniture aérobie aux besoins énergétiques.

La cinétique de VO² est le temps limite afin d’atteindre le plus rapidement possible la consommation maximale d’oxygène (VO²Max).

  • Avec un simple cardio-fréquencemètre, on peut avoir une bonne représentation de la cinétique de VO², l’élévation des Fréquences Cardiaques (FC) étant bien corrélée à celle de la VO².
  • Chez un athlète peu entraîné :
    • On observe une cinétique lente, l’athlète n’approchant sa FCMax qu’au bout de 4 min.
  • Chez un athlète entraîné :
    • On constate une montée rapide en FC et l’atteinte de FCMax en un peu plus de 2 min.

Adaptation de la durée des fractions :

  • Pour un athlète à cinétique plus lente, on allonge le temps de fraction afin de laisser le temps à l’oxygène d’atteindre les muscles. La répétition permettant d’atteindre la consommation maximale d’oxygène.
  • La durée et l’intensité de la récupération. On privilégie une récupération courte et active (avec contre-exercice/effort).
  • En observant la VO² (ou la FC), on s’aperçoit que certains font au mieux un travail au Seuil, le volume étant trop important pour faire de la qualité. Il est au contraire préférable de se concentrer sur une séance à plus faible volume mais de haute intensité.

 

Améliorer la cinétique VO², c’est être capable de mettre les gaz au moment voulu pour dépasser ou attaquer une côte, sans dégâts associés. C’est lutter contre la dieselisation, engendrée par la répétition de séances pas assez intenses. Et les effets se font vite ressentir.

A vous de jouer à présent ! Avez-vous une cinétique lente ou rapide ? Evaluez-là et adaptez vos séances de PMA en conséquence afin de travailler efficacement, de progresser et d’augmenter votre plaisir à l’entraînement et en compétition 😊 !

 

 

Prochaine séance du plan d'entraînement à PMA (Suivre le lien) :

Précédente séance :